À Strasbourg (quartier Koenigshoffen), la Maison du Compost (MdC) partage un grand jardin avec trois autres associations (Germes d’Espoir, Parenchantement et l’École Michaël).

Cet espace, de 500 m2 environ, est principalement dédié aux techniques de compostage et nous l’envisageons comme un lieu convivial d’information, de démonstrations, de formations et d’expérimentations. À la suite de travaux d’élagage, notre jardin est actuellement en cours de réaménagement.

Le confinement nous impose des règles assez strictes (une seule personne présente sur le site). Le 7 avril, la Maison du Compost a profité de son créneau réservé de l’après-midi pour procéder au transfert du bac de compostage « à alimenter » vers le bac de « maturation ».

Le mois d’avril est un bon mois pour procéder à ce type d’opération. Sachant qu’il est possible d’obtenir du compost seulement six mois après le dernier déchet composté, c’est intéressant de synchroniser le rythme du compost au rythme du jardin afin d’obtenir du compost mature aux périodes clefs du jardin : le printemps (notamment en avril et mai), et l’automne (notamment en octobre et début novembre). En procédant ainsi à la mise en maturation en avril (idéalement plutôt fin avril, mais il faut s’adapter aux conditions), il est possible d’obtenir du compost en octobre, à condition toutefois de ne plus alimenter ce bac  « en maturation » et de le brasser intégralement environ tous les deux mois (soit trois fois durant la phase de maturation)